You are here: > Home > PROJET > Groupe de tâches

Groupe de tâches

Le projet ENERQI est structuré en 7 groupes de tâches. Le corps principal du projet ENERQI est le groupe de tâches 4 dans le cadre duquel le système commun de surveillance d’évaluation et d'amélioration de la qualité est en train d'être mis en œuvre dans chaque pays participant. Les autres groupes de tâches visent à structurer le travail, à faire l’inventaire des principes de surveillance existants, à définir et à établir un cadre commun, à évaluer le système (son impact) et à communiquer les résultats d’ENERQI aux autres acteurs.

 

  • Groupe de tâches 1 : Gestion, contrôle de la qualité et gestion des risques.

 

La gestion a pour but de mener le projet, de le structurer, d'établir des contacts avec l'EACI, d'établir des rapports, de garantir un bon déroulement des travaux et d'organiser les paiements. Le contrôle de la qualité vise à fournir des résultats de chaque activité qui correspondent aux objectifs globaux du projet ENERQI. Pour garantir un haut niveau de qualité, un auditeur de qualité indépendant surveillera toutes les activités s’inscrivant dans le projet ENERQI.

 

  • Groupe de tâches 2 : Recueil et utilisation de méthodologies existantes

 

Une étude approfondie de la documentation existant sur papier et sur Internet sera effectuée dans ce groupe de tâches visant à établir un inventaire de l’état actuel de la technique et également des développements prévus dans un futur proche. Une autre entrée fondamentale viendra de tous les pays participants et de l’expérience acquise au travers des projets QUATTRO, BENCHMARK, BEST et des systèmes de surveillance existant aux Pays-Bas. Les expériences, comme la mise en place au Danemark et en Belgique, formera également une entrée importante.

 

  • Groupe de tâches 3 : Conception de la méthodologie commune ENERQI.

 

Sur la base des résultats du groupes de tâches 2, une méthodologie commune sera développée. Tout d’abord, des indicateurs de qualité généraux pouvant être utilisés dans tous ou certains des pays participants devront être déterminés. Dans un second temps, une cible initiale pour les niveaux de qualité recommandés sera établie comme étant une ligne de base devant être atteinte par tous les opérateurs. Dans un troisième temps, le cadre et la base de données en ligne seront élaborés sur la base de ces indicateurs communs. Si nécessaire, la base de données sera développée avec des indicateurs propres à certains pays.

 

  • Groupe de tâches 4 : Surveillance de la qualité et mise en oeuvre des améliorations des transports publics.

 

C’est à cette phase que la surveillance et la mise en œuvre des actions d’amélioration de la qualité seront effectuées. Chaque site recrutera au moins 500 observateurs, qui surveilleront sur une base mensuelle la qualité des services de transports publics. Grâce à cela, une base de données comptant plus de 90 000 observations sera développée, rendant possible d’effectuer tout type d’analyse. Chaque site mettra également en œuvre des améliorations de la qualité, comme par exemple un meilleur entretien des bus, une meilleure ponctualité, la délivrance d’informations plus adaptées aux voyageurs et des infrastructures d’arrêts de bus plus accessibles. Les campagnes de marketing et de communication constituent un autre type d’améliorations. Tout comme les améliorations physiques et concrètes des transports publics, elles changent la perception des transports publics et conduit à un usage accru.

 

  • Groupe de tâches 5 : Evaluation et analyse pour dégager des lignes directrices pour les parties prenantes.

 

Le groupe de tâches 5 aura lieu en même temps le groupe de tâche 4 et se poursuivra après l’achèvement de ce dernier. Il consistera en une évaluation et en une analyse de la mise en œuvre et des résultats du projet, en particulier par le biais des évaluations des experts (trimestriellement) et d’un étalonnage (benchmarking) périodique (annuellement). Cet étalonnage sur les données surveillées, une évaluation d’impact des perceptions des usagers sur les changements de modes de transport, les économies d’énergie et les bénéfices environnementaux, fournira des lignes directrices pratiques aux parties prenantes locales.

 

  • Groupes de tâches 6/7 : Communication et diffusion / activités de diffusion de l'EIE.

 

Ce groupe de tâches est chargé de la diffusion des contenus du projet.


Financé par
ec logo
internal